100 000 togolais et amis du Togo sur le mur de JP FABRE

Il est Temps de Conquérir la République !
Discours-Message de Jean-Pierre Fabre
Président élu des Togolaises et des Togolais
Aux élections présidentielles du 4 mars 2010
Chers amis,
Chers frères et sœurs,

Merci d’être venu aussi nombreux et déterminés à cet autre rendez-vous de l’histoire du Togo.
Votre présence toujours enthousiaste et solidaire,
Votre engagement toujours patriotique et pacifique,
Votre courage toujours déterminé et résolu
Sont la preuve que notre combat pour la liberté estjuste.
Rien, ni personne ne nous arrêtera jusqu’à la victoire finale.
La victoire de la lumière sur les ténèbres et la peur.
La victoire de la République sur la monarchie et la dynastie.
La victoire de la dignité sur le mépris, la haine et la honte.
La victoire de la joie sur la mélancolie et la misère.
La victoire de la vie sur la maladie et la mort.

Notre victoire à tous !
La victoire de toutes les Togolaises et de tous les Togolais.
La victoire des chômeurs et des cultivateurs.
La victoire des étudiants et des zémidjans.
La victoire des élèves et des apprentis.
La victoire des artistes et des artisans.
La victoire des commerçantes et des enseignantes.
La victoire des fonctionnaires et de la diaspora.
La victoire des citoyens du Togo et des amis du Togo.
Notre Victoire commune, chers amis, chers frères et sœurs !
La victoire des militaires, des policiers et des gendarmes.
La victoire des gens d’affaires et des gens des métiers et professions.
La victoire des retraités, des malades et des sans-voix.
La victoire des religieux, pasteurs et missionnaires de toute confession.
La victoire de nos ancêtres et de nos ainés.
La victoire des jeunes et des vieillards.
La victoire de tous ceux et celles qui nous ont quittés plus tôt.
La victoire de nos enfants et des générations futures.

C’est pour ces enfants et les générations futures que nous avons besoin de la victoire pour le Togo, la victoire pour tous les Togolais.
Oui ! Il est arrivé le temps de la victoire !

Il y a quelques jours, il y a quelques semaines, les Togolaises et les Togolais, dans leur ensemble et à une grande majorité, ont confirmé leur désir de changement lors des élections présidentielles.
Le 4 mars 2010, malgré les conditions déplorables qui ont entouré l’organisation des élections, ce jour là fait désormais partie de l’histoire de notre pays le Togo : c’est le jeudi de la conquête de la République perdue.
Du nord au sud, de l’est à l’ouest, de nos villes à nos campagnes, de tous les villages et les quartiers de ce pays, chaque homme, chaque femme, tout le monde s’est levé pour réfléchir, méditer, prier et voter pour le respect du Togo, pour la dignité de ses filles et de ses fils partout où ils se trouvent, ici sur la Terre de nos Aïeux comme partout ailleurs à travers le monde.
Le 4 mars 2010, les Togolaises et les Togolais ont, de nouveau et pour de bon, choisi de se retrouver pour bâtir enfin un pays, pour conquérir la République.
Il y a cinquante ans, l’indépendance du Togo était acquise de haute lutte.
Depuis cinquante ans, dans la dignité et par tous les moyens pacifiques, les Togolaises et les Togolais clament et réclament Travail-Liberté-Patrie.
Voici cinquante ans qu’ensemble nous sommes en devoir de conquérir la République : c’est-à-dire un Togo de dignité, un Togo de démocratie, un Togo de Travail-Liberté-Patrie pour chacun de ses enfants.
Oui ! Nous sommes en devoir pour le Travail qui nous appelle.
Oui ! Nous sommes en devoir pour la Liberté qui nous appelle.
Oui ! Nous sommes en devoir pour la Patrie qui nous appelle.
Oui ! Nous sommes en devoir pour conquérir, enfin, la République Togolaise.
Rien, ni personne ne nous arrêtera jusqu’à la victoire finale.
Nous connaissons les défis qui nous attendent.
Nous avons tout essayé : des conférences aux dialogues.
Nous avons tout essayé au Togo : des négociations aux élections.
Nous avons tout essayé dans ce pays et ailleurs : des rencontres aux accords.

Désormais, nous savons quoi faire : conquérir la République.
Nous savons quoi faire : redonner vie au Togo.
Nous savons quoi faire : retrouver notre dignité et notre fierté.
Nous savons quoi faire : regagner notre crédibilité et notre respect dans le concert des Nations.

Nous, Togolaises et Togolais, nous savons quoi faire : partager une citoyenneté commune, cordiale, chaleureuse, conciliante et constructive.
Il est temps que les citoyens du Togo soient égaux devant la justice.
Il est temps que les citoyens du Togo aient la même chance et la même voix.
Il est temps que les citoyens du Togo aient les mêmes fêtes nationales.
Il est temps que les citoyens du Togo aient la même histoire nationale.

Comme tous les peuples épris de paix, de justice et de dignité, Nous, les citoyens du Togo, nous voulons être reconnus et récompensés pour notre ardeur au travail et pour le mérite.
Comme toutes les autres nations indépendantes d’Afrique et du monde, Nous, les citoyens du Togo, nous voulons avoir les dirigeants et réaliser les idéaux pour lesquels nous avons votés.
Comme tous les États respectés et respectables, Nous, les citoyens du Togo, nous voulons retrouver notre respect, notre enthousiasme et contribuer à notre propre développement aux côtés des pays frères et amis.
C’est ce respect des valeurs démocratiques universelles qui fait notre force.
C’est ce souci du noble bien commun qui forme notre légitimité.
C’est ce sens élevé de l’éthique qui fonde notre conscience.
C’est cet appel de tout le Togo qui guide notre ambition.
Nous entendons l’appel du Togo à la dignité. Et chaque personne peut entendre cet appel qui vient du cœur et de l’âme du Togo profond.
Il suffit de tendre l’oreille : de partout dans nos villes et villages, vous entendrez les cris et les gémissements d’innocents enfants et jeunes togolais.
Non ! Çà suffit comme ça ! Assez c’est assez ! Essou Néné !
Il suffit d’ouvrir les yeux et de tendre les oreilles : de partout dans nos champs et nos marchés, vous entendrez les supplications et les lamentations des laborieuses femmes togolaises et des mères de familles. Elles n’en peuvent plus. Non ! Çà suffit comme ça ! Assez c’est assez ! Essou Néné !
Il suffit d’ouvrir les yeux de nouveau et de tendre les oreilles encore : de partout sur nos routes et nos chemins, vous entendrez les soupirs et les plaintes des hommes togolais et des pères de familles.
Désillusionnés, désenchantés mais toujours fidèles au rendez-vous de demain, du lendemain, du surlendemain pour gagner leur pain quotidien, leur gari, leur mil, leur sorgho journalier, juste un jour à la fois. Jusqu’à quand ces braves gens subiront-ils l’humiliation ? Non ! Çà suffit comme ça ! Assez c’est assez ! Essou Néné !
Que dire des Togolaises et des Togolais de la diaspora ?
Il suffit d’être à l’écoute des nouvelles technologies de l’information et des médias pour entendre et comprendre les Togolaises et les Togolais de l’extérieur dans leur persévérance à supporter leur famille, au prix de leur acharnement à accomplir des travaux précaires dans leur pays d’accueil, et surtout, au sacrifice de leur propre santé.
Jusqu’à quand cet exil extérieur et intérieur imposés aux citoyens du Togo ?
Jusqu’à quand empêchera-t-on les citoyens du Togo d’investir leur compétence au service de leur propre pays ?
Jusqu’à quand le Togo serait la propriété exclusive de certaines personnes seulement ?
Pour combien de temps encore doit-on continuer à dresser, artificiellement, le nord contre le sud ?
Artificiellement, les militaires contre les civils ?
Artificiellement, les régions contre les régions ?
Artificiellement, les préfectures contre les préfectures ?
Artificiellement, les sous-préfectures contre les sous-préfectures ?
Artificiellement, les cantons contre les cantons ?
Artificiellement, les citoyens du Togo contre les citoyens du Togo ?
Non !
Çà suffit comme ça !
Assez c’est assez !
Essou Néné !

Voilà pourquoi nous sommes Debout et Ensemble, filles et fils de ce pays, sans discrimination et sans distinction !
Voilà pourquoi il est temps de conquérir la République !
Voilà pourquoi nous Luttons sans défaillance !
Voilà pourquoi nous Vaincrons ou mourons mais dans la dignité !
Voilà pourquoi nous voulons Du Togo pour la prospérité de tous les Togolais !
Voilà pourquoi nous disons Togolais viens, Bâtissons la cité !
Voilà pourquoi nous voulons reconquérir la Terre nos Aïeux !
Voilà pourquoi nous chantons ensemble... (L’hymne national du Togo : Terre de nos Aïeux)
Salut à toi pays de nos aïeux
Toi que les rendait forts
Paisibles et joyeux
Cultivant vertu, vaillance
Pour la prospérité
Que viennent les tyrans
Ton cœur soupire vers la liberté
Togo debout, luttons sans défaillance
Vainquons ou mourrons, mais dans la dignité
Grand Dieu, toi seul nous a exaltés
Du Togo pour la prospérité
Togolais viens, bâtissons la cité.
Vive la République !
Vive la Démocratie !
Que l’Éternel bénisse le Togo !
Lomé (Togo), 24 mars 2010