Yavne Marseille Mdv 2013

Nahal Og - Désert du Judée / Midbar Yehouda Au dela de l'effort, du trek ... Une marche initiatique ? Cher(e)s élèves de Rambam de ce BBB 2014, chers amis, Mon Dernier post ici, a jerusalem, alors que nous arrivons au seuil de cette édition du BBB 2014. Je veux vous confier quelques réflexions, quelques impressions et des enseignements que le Désert m'a appris .... Entre terres fertiles et océans, le Désert est un espace intermédiaire. C'est vrai sur toute la planète bleue et particulièrement en Israel. Cet espace intermédiaire peut se lire, s'appréhender et se vivre de deux façons : - d'un côté, le désert est LE lieu de l'insécurité. Il n'y a pas d'eau; il n'y a pas de nourriture. Tout du moins, très peu et pas en abondance ! Ces dangers illustrent la précarité de l'homme et sa petitesse face à la nature et à la grandeur divine. L'expérience du désert est alors l'occasion, pour le promeneur- visiteur, de re-découvrir le trésor que nous avons chez nous (là bas ... A la maison) offert par la protection divine. Rappelez vous Isik a Cracovie : parfois il faut partir loin de son confort, de ceux qu'on aime pour découvrir que ce quotidien est un véritable trésor! Parfois on prend aussi conscience de ce "trop plein" de biens matériels dans nos chez nous, du gâchis, des choses achetées de manière compulsive qui finalement ne nous sont d'aucune utilité .... - d'un autre côté, le désert renvoie le promeneur-visiteur au silence et a la solitude voire même à l'extrême solitude qui, même si il est en groupe, peut être violente, anxiogène et angoissante. Seul, coupé des autres, loin de toute société humaine, le silence et l'absence de compagnon se fait cruel ! L'expérience du désert est alors l'occasion de redécouvrir l'humanité qui est en nous et la responsabilité du groupe a l'égard de l'individu. Le désert nous fait prendre conscience de notre responsabilité vis-a-vis de celui qui a besoin de nous pour mener a son terme son propre voyage. Nul doute pour moi que pendant la descente de Nahal Og, devant les difficultés, vous avez expérimentez cela. Votre solidarité, votre attention les uns envers les autres a été touchante et probante. Dans le désert, l'Homme (avec un grand H ... SONIA wink emoticon a aussi souvent l'occasion de s'écouter intérieurement et de découvrir sa vocation. On y retrouve sa mémoire et son origine; ses faiblesses et ses angoisses; on y découvre sa solitude, sa petitesse et l'humilité On est des lors appelé au combat de la résistance et de la liberté. On est dès lors prêt à intégrer sa responsabilité d'Homme ! Le désert devient un apprentissage de la condition humaine. Dans cet espace intermédiaire nous faisons l'apprentissage de l'écoute de l'appel de l'autre. Le désert ne renvoie pas l'individu qu'à soi-même, lui-même, mais a l'Autre. Ce sont là, les principes et les valeurs qui doivent guider chaque juif dans sa vie quotidienne: défense de la liberté, refus de toute forme d'idolâtrie et de toute dépendance, humilité, sens de la mesure et surtout capacité a se mettre a l'écoute et au service de l'autre. Ces valeurs se conjugue au présent. Chaque jour, chaque heure, chaque instant. Bon retour à Paris, Je vous souhaite de bien réussir le fameux Bac, de faire les bons choix de vie, de rester fier de votre judéité et proche d'Israel. Je vous souhaite aussi beaucoup de santé et vous dis à tous et a toutes : Merci et à bientôt. Leitraot David Au fait pour les curieux et ceux qui veulent poursuivre leur réflexion ... : - Le désert מדבר se dit en hébreu Midbar .... Comme le verbe parler, la parole מדבר ! Même lettres ... Et si la torah a été donnée dans le désert du Sinaï c'est sûrement que dans le silence le peuple juif a pu entendre "mieux" la parole de D... - Avraham, Isaak et Yaakov sont nés, ont grandi et ont vécu dans le désert, la ils ont forgés les valeurs du peuple juif, - Les enfants d'israël après 400 ans d'esclavage sont sorti par le désert ... Pour se purifier et être apte à devenir et peuple et digne de recevoir la torah. - Après la faute de l'idolâtrie dans le désert ... La révolte de Korah ... Les enfants d'Israël y ont errer pendant 40 ans ... Expérimentant la protection divine : mane, nuée etc ... Expérimentant la nécessaire solidarité du peuple et l’indispensable protection de Dieu. S’en sortir tous ensemble ou bien mourir ensemble. Être tous logés à la même enseigne. Ne rien posséder en propre. Mais surtout, être guidés et défendus par Dieu. Sans lui, ils ne peuvent pas survivre ni atteindre la terre promise. - Le désert est aussi pour le peuple juif dans cette période de l'exode, un "entre deux" où une génération va mourir et une autre va naître : la génération libérée ne connaîtra pas la Terre Promise et la génération conquérante n’a pu connaître la servitude. - le désert est aussi le lieu où ont été données toutes les lois d'accueil de l'étranger, de l'immigré, toutes les lois sur : comment vivre en société ... Sédentaire .... Comment être solidaire, partager ... - Le désert a protégé le roi David fuyant la colère de Saül, Enfin, après tout désert, il y a « une terre où ruisselle le lait et le miel ». Demain est un jour meilleur ....
Avec Ariel Assaf Clarisse Demri Nissim Azogui Simon Goldmann Sonia Cohen