A.J. Auxerre

Kapo : «Je ne suis pas fini» www.lequipe.fr «Olivier Kapo, votre bail avec l’AJA est terminé. Que faites-vous actuellement ?
Je suis au Sénégal, chez ma belle-famille. Mais je ne suis pas vraiment en vacances pour autant. Je m’entraîne depuis une dizaine de jours. Je cours tous les jours, et cela se passe très bien. Quelle suite souhaitez-vous donner à votre carrière ?
Je suis en pourparlers avec des clubs de Ligue 1 (3, un qui joue le maintien et deux outsiders, ndlr) et j’attends des réponses. Je veux retrouver une équipe au plus vite. Ce sont des pistes sérieuses. J’en ai aussi quelques-unes à l’étranger (Standard de Liège, un club d’Ankara et Antalyaspor, ndlr). Cela devrait se décanter dans les jours à venir. Je suis très optimiste et pressé.
«J'ai trop envie de jouer. Je sais ce que je peux apporter sur le terrain mais aussi en dehors.» Où en êtes-vous physiquement ?
Avec Auxerre, j’ai pu retrouver mon niveau. Même si nous n’avons pas eu la chance de monter, j’ai vécu des choses positives. J’ai marqué pas mal de buts (8). Cela n’est pas passé inaperçu et c’est pourquoi des clubs se sont manifestés. J’ai un corps sain et je suis capable de jouer encore plusieurs années. C’est pour cela que je m’entraîne tous les jours à fond pour être prêt le jour où j’aurais une équipe. Seriez-vous intéressé par un challenge à l’étranger ?
Ma priorité, c’est clairement la Ligue 1. Mais si un club à l’étranger me veut, je pourrais être partant. J’étudierai la proposition avec mon conseiller (Didier Domat). J’ai trop envie de jouer. Je sais ce que je peux apporter sur le terrain mais aussi en dehors.
«Je n'en fais pas une question d'argent» Votre âge n’est-il pas un frein pour certains clubs ?
C’est humain d’y penser. Mais moi, je ne regarde pas mon âge. A 40 ans, Giggs vient bien de jouer la Ligue des champions. Barbosa (37 ans) sort d’une grosse saison avec l’Evian-TG, tout comme Sorlin (34 ans), avec qui j’étais en équipe de France Espoirs. Jérémie Bréchet (34 ans) vient, lui, de signer à Bordeaux, Pedretti joue toujours. Il y a aussi Julien Sablé, Steed Malbranque…. Donc je ne vois pas pourquoi moi, à 32 ans, bientôt 33, j’aurais peur. Je ne suis pas fini et j’ai encore de bonnes années devant moi. Êtes-vous prêt à faire des sacrifices financiers ?
Comme mon objectif est avant tout de retrouver le terrain et de jouer, je n’en fais pas une question d’argent. S’il faut faire des efforts sur mon salaire, pas de problème.»