Mahamoudou Ali Mohamed (Presidential Elections in Comoros - 2016)

Pas de carburant pour l’administration anjouanaise ! 275 millions de francs comoriens. C’est le budget estimatif qu’a retenu le Gouverneur de l’Ile d’Anjouan avec ses collaborateurs pour la campagne de leurs candidats lors des prochaines échéances électorales de janvier 2015. Mais comment et où trouver les ressources financières nécessaires pour mener à bien ce projet électoral ? C’est sur ce point que les autorités Anjouanaises ont fait fort, très fort. En effet, Anissi Chamsidine n’a rien trouvé de mieux que de « transformer le carburant » destiné aux cadres de l’administration de l’Ile d’Anjouan pour financer la campagne électorale de ses candidats « indépendants ». Ainsi durant les 2 à 3 prochains mois, les Directeurs et autres responsables ayant droit à une dotation conformément à la loi des finances ne recevront pas une goutte de carburant.
La transformation du carburant (qui est un avantage en nature) en liquide est une manipulation illégale que maitrise Anissi Chamsidine à la perfection. En mai 2014, le conseil de l’Ile de Ndzuwani avait d’ailleurs demandé la suspension du commissaire des finances Dhoulkamal Dhoihir pour entre autres avoir « détourné plus de 4000 litres de carburant mensuel de l’administration de l’ile d’Anjouan » durant plus d’un an et demi.
Mais c’était sans compter sur le soutien infaillible du Gouverneur Chamsidine à l’endroit de son commissaire aux finances qui est, rappelons-le, impliqué dans la quasi-totalité de tous les mauvais coups de détournement de l’Ile depuis maintenant 2 ans.