Réconciliation d'accord,mais justice d'abord.... Au burkina Faso

Après l'insurrection du 30 au31 octobre qui s'est solder a la mort de plusieurs martyrs. Suite a sa on ne peut pas passer aux réconciliations sans que les acteurs ne passent devant la justice répondre a leur actes d'irresponsabilité.